vendredi 1 avril 2016

Peter Nichols - La villa

Quatrième de couverture : Sexe, mensonges et Martini... Bienvenue dans la villa Los Roques ! Après s'être soigneusement évités pendant cinquante ans, deux octogénaires, Lulu Davenport et Gerald Rutledge, se croisent au marché de Cala Marsopa, une petite ville de Majorque. Une rencontre explosive et... fatale. Autrefois, ils étaient pourtant fous amoureux l'un de l'autre. C'était en 1948. L'année de leur mariage et de leur divorce. Que leur est-il arrivé depuis qui justifie une telle hostilité ? À rebours de la chronologie, Peter Nichols déroule l'histoire de leur vie passée sous le soleil de la Méditerranée jusqu'à l'événement qui a bouleversé le cours de leur existence – un demi-siècle de désirs insatisfaits et de douloureux malentendus dans un décor caniculaire. On y rencontre la communauté joyeuse et dépravée de la villa Los Roques, petit hôtel tenu par l'envoûtante Lulu, autour de laquelle gravitent producteurs de cinéma, escrocs plus ou moins repentis et autres promoteurs immobiliers. Et on dénoue une autre histoire d'amour contrariée, celle des enfants de Lulu et Gerald. Parce qu'un simple quiproquo peut avoir des répercussions tragiques...


L'avis d'Elsa

Mon histoire avec le livre : J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une masse critique spéciale organisée par Babelio.

Mes impressions : Peter Nichols était un auteur inconnu pour moi avant de pouvoir le découvrir dans ce roman. Le résumé de ce livre m'a intriguée, et je pensais que j'allais aimé "La villa", mais, malheureusement, je n'ai pas accroché.

Gérald et Lulu ont vécu une histoire d'amour qui s'est terminée il y a bien des années. Ils ont tous deux refait leur vie, veillant à ne plus se revoir. Mais le destin en a décidé autrement, et ces retrouvailles vont être fatales.

Le synopsis était prometteur, ainsi que les premières lignes de l'histoire. Le drame de Lulu et Gérald annonçait de l'intrigue, du suspens, des querelles amoureuses ... Mais finalement, une fois le premier chapitre passé, l'histoire retombe, et traîne en longueur.

Selon moi, il y a trop de personnages, et je me suis parfois perdue à Mallorque. Dommage, car j'aurais aimé pouvoir voyager à travers cette île, que je ne connais pas encore personnellement.

Je n'ai donc pas été au bout de ma lecture. Peut-être n'était-ce pas le bon moment pour découvrir Peter Nichols.

Je remercie tout de même Babelio, et les Editions Nil pour cet envoi.


Editions Nil - 458 pages - 22 euros

12 commentaires:

  1. Le résumé était tentant mais ton avis m'a bien refroidit. OUPS!😞

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sorry, mais je pense que nous sommes beaucoup à avoir été déçus. Dommage.

      Supprimer
  2. J'ai vu avis négatif hier aussi. Pas pour moi du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, vu tes IMM, tu as beaucoup d'autres lectures, bien meilleures, à découvrir ;)

      Supprimer
  3. Outch, pas pour moi vraiment, tant les avis sont négatifs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne perdras pas grand chose je pense Sophie ;)

      Supprimer
  4. Les lectures de mary01 avril, 2016

    Pas aimé non plus... dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu un seul avis positif. J'espère que l'auteur pourra s'améliorer pour le futur.

      Supprimer
  5. Ah ah ah ! Ben, comme quoi, je ne suis pas dingue :)
    Une grosse déception

    RépondreSupprimer
  6. Je crois n'avoir pas vu un seul avis positif sur ce roman, alors c'est mort, je ne le lirai jamais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en as bien d'autres à découvrir ;)

      Supprimer