vendredi 11 mars 2016

Mathieu Albaizeta - La femme muette

Quatrième de couverture : L’histoire commence dans les années soixante et Louise est une femme heureuse. Elle se marie avec René, un homme charmant et agréable. De leur union sont nés Michel et Corinne. La famille a tout pour être heureuse avec une mère au foyer d’une gentillesse sans limite et un père attentionné. Des senteurs de parfums étrangers émanant de René vont bouleverser la vie de Louise et la plonger dans un mutisme déconcertant. Quand la haine remplace l’amour et que l’amour pardonne tout, entrez dans une histoire touchante et poignante. Un récit plein d’émotions qui ne laissera pas indifférent… Vous allez finir par entrer dans le personnage de Louise et vivre toutes ses émotions avec un réalisme déconcertant…

L'avis d'Elsa

Mon histoire avec le livre : Nous avons découvert l'auteur grâce à Twitter, et remercions Mathieu Albaizeta de nous avoir adressé son roman.

Mes impressions : Louise est une jolie jeune femme mariée à René. Ces deux êtres s'aiment et vivent une grande passion. De cette passion et de cet amour, vont naître leurs deux enfants : Michel et Corinne.

Depuis la naissance de Michel, Réné a changé. Il est de moins en moins présent à la maison, dit être très pris par son travail, et le plaisir charnel a quasiment disparu dans leur couple. 
Louise, ayant toujours été dévouée et soumise à son mari, va sombrer peu à peu. Et puis, elle va comprendre la raison de l'absence de son mari : les femmes, les autres femmes. Et ce sont ces autres femmes qui vont causer la perte de Louise.

Avant de vous parler de mon avis sur ce roman, je souhaitais écrire quelques mots sur la couverture, que je trouve très belle. Elle est sobre, et classe.

Ce court roman se lit rapidement, et se lit bien. La plume de Mathieu Albaizeta est belle, et poétique.

J'ai eu de l'empathie pour Louise, totalement dévouée à son foyer. Naïve et très sentimentale, elle croira jusqu'au bout en l'amour de son mari. Humiliée par bien des façons par ce dernier, elle fera pourtant tout son possible pour entretenir la flamme entre eux.

Si aujourd'hui, il n'est pas concevable d'être autant soumise à son mari, dans les années 60, il était plus difficile pour une femme, et une mère, de s'assumer seule.

J'ai apprécié de pouvoir voyager dans le temps et remercie une nouvelle fois l'auteur pour sa confiance.


L'avis de Laëtitia

Mon histoire avec le livre : Nous avons reçu ce livre en partenariat et avons été ravi de découvrir cet auteur et ce roman. Nous le remercions chaleureusement.

Mes impressions : J'ai terminé ce livre avec une boule dans la gorge et des sanglots que je n'ai pas pu ravalé bien longtemps. 

J'ai abordé chaque personnage avec beaucoup de patience et j'ai pris le temps de m'attarder sur chacun d'eux pour étudier leurs qualités et leurs défauts...

Louise est une femme admirable à tout point de vue: son courage et son amour pour son époux sont sans limite et elle prend sur elle au quotidien pour maintenir  l'équilibre fragile de sa vie de famille. Le fait est que celle-ci se disloque de par le comportement inacceptable du chef de famille, qui provoque dégoût et haine. 

Cet homme est absolument monstrueux et je me suis demandée jusqu'aux dernières pages, qu'elles étaient ses limites, même si dès les premières pages, nous appréhendons l'idée qu'il est pas un saint homme. Rien ne l'arrête, la couronne du tyran peut être posée sur sa tête sans aucun doute tant son inhumanité et sa méchanceté prédominent.

Comme l'a très justement évoqué Elsa, l'époque dans laquelle Louise évolue n'était pas celle d'aujourd'hui et la soumission de l'épouse était une norme qui n'est plus acceptable aujourd'hui mais qui était convenable dans les années 60-70. Si j'avais pu faire passer mes mains à travers les pages de ce roman, je l'aurai consolé, secoué, pour qu'elle reprenne sa vie en main et se sauve de cet enfer. 
Je salue d'ailleurs le talent de l'auteur de s'être plongé avec autant de talent dans la psychologie féminine.

Tout au long de ma lecture, j'ai ressenti toute l'angoisse, la frustration et l'oppression que Louise a du éprouvé durant sa vie. Les pages se suivent ,l'histoire avance et ces sentiments sont décuplés à chaque ligne. 

Les dernières pages sont apaisantes malgré le chagrin qu'elles laissent en nous...

Vous l'aurez compris, ce livre ne m'a pas laissé indemne et m'a beaucoup fait réfléchir...il est court mais particulièrement intense et je me suis pris une vraie claque. Je l'ai lu d'une traite et je pense que cela a aussi rajouté beaucoup de force à ma lecture car aucune pause n'a été faîte et les émotions sont montées crescendo. 

Je remercie très fort l'auteur pour cette lecture...j'ai ressenti plein de choses. 
Avoir mon mari près de moi après ma lecture a été un réconfort précieux:j'ai la chance d'avoir un homme merveilleux à mes côtés, ce qui n'est malheureusement pas le cas, de nombreuses femmes...et j'ai beaucoup pensé à elles...

Merci...

Editions Salon du Manuscrit - 93 pages - 14.80 euros

5 commentaires:

  1. Un roman qui m'a l'air poignant. Merci pour vos avis et pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'est, effectivement! Merci à vous les filles, pour vos passages réguliers sur le blog!

      Supprimer
    2. Merci à toi d'avoir laissé une trace de ton passage chez nous !
      Bonne fin de journée

      Supprimer
  2. Malheureusement, ce n'est pas du tout le type de lecture que je recherche en ce moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton petit mot quand même :) Bisous

      Supprimer