mardi 31 mai 2016

Le ruban - Ogawa Ito

Quatrième de couverture: Hibari vit avec sa grand-mère Sumire, une passionnée d’oiseaux. Un jour, Sumire trouve un œuf tombé du nid, le met à couver dans son chignon, et donne à l’oiseau qui éclot le nom de Ruban. Car cet oiseau, explique-t-elle solennellement à sa petite-fille, « est le ruban qui nous relie pour l’éternité ». Un jour, l’oiseau s’enfuit de sa cage. Volant d’une personne à l’autre, il apporte consolation et joie de vivre partout où il passe. Ce roman,lumineux, mais grave aussi, car il aborde des sujets douloureux comme le deuil, la maladie ou l’exclusion, confie donc à un oiseau le soin de tisser le fil de ces histoires. Un messager céleste pour des histoires de profonds chagrins, de bonheurs sans pareils, d’immenses peurs bleues et d’espoir rose bonbon.


L'Avis de Laetitia

Mon histoire avec le livre: Après avoir découvert " Le restaurant de l'amour retrouvé" que j'avais adoré, j'ai décidé de poursuivre ma découverte de cette auteure avec ce roman dont la quatrième de couverture ne m'a pas laissé insensible. J'ai eu la possibilité de l'emprunter à la médiathèque et j'en suis ravie!

Mes impressions: Quelle poésie! 

Je dois dire que ce livre m'a plu dès le départ, avec cette jolie relation entre une grand-mère et sa petite fille. J'aime beaucoup les livres abordant les liens entre des générations différentes, sans doute suis-je attirée par ce genre d'histoire car celle que j'ai avec ma grand-mère est très forte. 

J'ai tout de suite été portée par cette histoire, au rythme des battements d'ailes de cette petite perruche qui apporte consolation et espoir aux personnes qu'elle côtoie
Malgré la tristesse qui émane des différentes histoires des personnages, jamais le roman ne perd de sa poésie et de sa tendresse. 



- "L'âme, c'est ce que nous avons de plus précieux. Si nous la souillons, nous perdons tout.

- C'est différent du coeur ?
...
- L'âme est protégée par le coeur, qui est lui même protégé par le corps.
...
- C'est comme un daifuku à la fraise ?!
...
- Voilà, c'est exactement cela.
...
- L'enveloppe de pâte de riz est le corps, la pâte de haricots rouges, c'est le coeur et la fraise au centre est l'âme, [...], à votre avis, quel est l'essentiel dans le daifuku à la fraise ?

- La fraise !"

Si j'ai parfois ressenti quelques longueurs, notamment à la moitié du livre, ce sentiment a vite été dépassé par mon ressenti global et par le recul que j'ai pris ensuite sur ma lecture: ce roman est vraiment très beau, transmet de nombreux messages d'optimisme et d'espoir et donne envie de se battre contre les obstacles que la vie met sur notre route. 

De roman à recueil de nouvelles, ce livre se transforme et ne peut pas laisser indifférent car les thèmes choisis (le deuil, la maladie, l'exclusion, la solitude) sont abordés avec beaucoup de justesse et de sensibilité. 

En conclusion, j'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman plein de poésie et de tendresse abordant des sujets difficiles mais toujours avec beaucoup de positivité et d'espoir. 

Date de sortie : 4 septembre 2014 - 282 pages - Editions Philippe PICQUIER
19,50 euros (format papier)


8 commentaires:

  1. Coucou,
    En voilà une jolie découverte que je m'empresse de noter dans ma liste.
    Bon ce ne sera pas pour tout de suite vu l'état de ma PAL (sans commentaire) mais j'aime beaucoup ce genre de lecture.
    Tu m'as convaincue :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      Je suis contente s'il a suscité ta curiosité, je pense en effet, qu'il pourrait coller avec ce que tu aimes lire :)
      Je compatis pour ta PAL...on est toutes pareilles je crois ^^
      Bisous

      Supprimer
  2. Quel joli thème! Il à l 'air de dégager beaucoup de douceur ce roman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Stéphanie!
      Oui il dégage beaucoup de douceur malgré des thèmes parfois dramatiques. C'est tout l'art de ce livre!
      Merci pour ton passage par ici!

      Supprimer
  3. Oooh, ça me fait extrêmement envie ma belle, je note avec grand plaisir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me fait très plaisir! Bonne journée Julia!

      Supprimer
  4. Coucou :) Ce livre a l'air très beau et j'aime aussi beaucoup la couverture, comme toi :) C'est un auteur coréen ? Bonnes lectures :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lucie, ravie de te lire par ici ^^ merci beaucoup!
      Ogawa Ito est une auteure japonaise :) j'aime beaucoup ce qu'elle écrit. Si tu as l'occasion de la lire, tu peux foncer! Bisous

      Supprimer