dimanche 3 mai 2015

Tatiana de Rosnay - A l'encre russe


Quatrième de couverture : 2006, Nicolas Duhamel souhaite renouveler son passeport, mais en dépit de ses papiers précédents, Nicolas devra prouver qu'il est bel et bien Français, car ses parents sont nés à l'étranger. De cette situation kafkaïenne (que l'auteure a elle-même vécue) va découler un incroyable roman à tiroirs qui fera voyager Nicolas, de Paris à Saint-Petersbourg, d'Hollywood à Singapour, pour peut-être enfin découvrir le secret de ses origines et tenir la clé de son avenir...

L'avis d'Elsa

Mon histoire avec le livre : Ayant eu un chèque cadeau FNAC, je me suis empressée de commander deux livres de Tatiana de Rosnay, dont celui-ci.

Mes impressions : Il me tardait de découvrir ce nouvel ouvrage de Tatiana de Rosnay. Nous retrouvons ici Nicolas Duhamel qui, suite à un problème rencontré lors du renouvellement de son passeport, apprend que son grand-père ne l'est pas, car il a adopté son père. Son père, qui ne s'appelle pas Duhamel, mais Koltchine.
De cette découverte naît un livre qui rencontrera un énorme succès, succès qui montera vite à la tête de Nicolas Duhamel, devenu Nicolas Kolt.
Nicolas devient vaniteux, toujours pendu à son téléphone en quête d'un énième message de fan. Nicolas, en couple avec Malvina, va voir sa vie basculer lors son séjour au Galo Negro, hôtel de luxe en Italie.
Je n'ai malheureusement pas été transportée par l'univers de Tatiana de Rosnay ce coup-ci. L'histoire traîne parfois en longueur, et le personnage de Nicolas m'a agacée. Un homme qui veut tout mais ne s'en donne pas les moyens. Un homme trop porté sur sa personne. Tout ce que je déteste.
Petite déception donc pour cette lecture, car j'ai toujours été habituée à adorer les romans de Tatiana de Rosnay. Néanmoins, je suis contente d'avoir pu découvrir cette histoire.

La phrase que je retiens : "La vie n’est pas une grande tournée littéraire, Nicolas. La vie, ce n’est pas être reconnu dans la rue par des lecteurs en extase. La vie, ce n’est pas de savoir combien de gens te suivent sur Twitter et combien d’amis tu as sur Facebook".

Editions Le livre de poche - 372 pages - 7.60 euros

11 commentaires:

  1. Je ne connais pas du tout et avec ton avis, ne me donne pas envie de le découvrir dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, si tu souhaites découvrir Tatiana de Rosnay, je ne te conseille pas de commencer par celui-ci.
      Merci de ton passage.

      Supprimer
  2. J'ai eu le méme soucis avec ce roman :) pas du tout accroché, j'ai eu du mal à le finir (une première avec Tatiana de Rosnay), pourtant j'ai bien aimé "son carnet rouge" sorti juste après.
    Je vais commencer son dernier "manderley for ever" on verra bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu nous donneras ton avis ? J'attendrai sa sortie en poche, comme toujours, mais il m'intéresse fortement :)
      Bisous

      Supprimer
    2. oui je compte méme faire un rticle sur mon blog donc je vous dirais quand il sera fait :)

      Supprimer
  3. Merci pour ta sympathique chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'être passée chez nous :)

      Supprimer
  4. Un des rares livres de Tatiana De Rosnay que je n'ai pas lu et ton avis ne m'incite pas trop à le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es fan comme moi, je pense qu'il est quand même intéressant de le découvrir car c'est un livre qui est assez personnel pour Tatiana de Rosnay, mais ce n'est pas du tout son meilleur, selon moi.

      Supprimer
  5. Je n'ai lu qu'un livre de Tatiana de Rosnay mais je n'ai pas éprouvé le besoin de lire ses autres ouvrages... Il faudrait que j'y songe... En tout cas, je ne commencerai pas par celui-là :-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne songe pas à celui-ci alors :p. Mais si jamais tu veux découvrir d'autres livres de Tatiana de Rosnay, je pourrai te les prêter ;)

      Supprimer