mardi 12 avril 2016

Valérie Tong-Cuong - Pardonnable, impardonnable


Quatrième de couverture : Un après-midi d'été, alors qu'il se promène à vélo sur une route de campagne, Milo, douze ans, chute et se blesse grièvement. Ses parents Céleste et Lino et sa grand-mère Jeanne se précipitent à son chevet. Très vite, chacun va chercher les raisons de l'accident. Ou plutôt le coupable. Qui était avec lui ce jour-là ? Pourquoi Milo n'était-il pas à sa table, en train de faire ses devoirs, comme prévu ? Tandis que l'angoisse monte autour de l'état de Milo resurgissent peu à peu les rapports de force, les mensonges et les petits arrangements qui sous-tendent cette famille. L'amour que chacun porte à l'enfant ne suffira pas à endiguer la déflagration. Mais lorsque la haine aura tout emporté sur son passage, quel autre choix auront-ils pour survivre que de s'engager sur le chemin du pardon ?Un roman choral qui explore la difficulté à trouver sa place au sein du clan, les chagrins et la culpabilité, mais aussi et surtout la force de l'amour sous toutes ses formes.


L'avis d'Elsa

Mon histoire avec le livre : Je l'ai reçu dans le cadre d'une rencontre avec l'auteur, à laquelle je n'ai finalement pas pu assister, mais dont lé résumé se trouve sur le site de Babelio.

Mes impressions : L'histoire débute autour de Milo, un adolescent victime d'un accident. Nous sommes tout de suite plongés dans le cœur de la chose, ressentant immédiatement une atmosphère lourde. Le ton du roman est donné dès les premières pages.

Milo est un enfant aimé par sa mère, Céleste, et son père, Lino. Il est également choyé par sa grand-mère, Jeanne, et très complice avec sa tante, Marguerite, la sœur de Céleste. Oui, mais voilà, derrière cette façade heureuse, se cachent de lourds secrets de famille, beaucoup de non-dits, de la culpabilité, des remords ... Valérie Tong Cuong les exprime d'ailleurs à merveille, en séparant son roman en cinq parties. Cinq temps : celui de la colère, la haine, la vengeance, l'amertume, puis enfin le pardon. 

Et c'est à cause, ou peut-être devrai-je dire grâce à cet accident que tous les abcès vont pouvoir être crevés.

Milo, qui est pourtant le point de départ de tout, ne sera pas le personnage central de l'histoire. Selon moi, la quasi totalité du roman tournera autour de Marguerite et ce n'est pas pour me déplaire puisque c'est le personnage qui m'a le plus touchée. Rejetée par sa mère depuis sa naissance, sans savoir pourquoi, elle aura beaucoup de mal à se construire, et ne vivra pleinement qu'en présence de Milo : son neveu, son fils, son meilleur ami. Leur complicité est belle à voir, car ils se sont toujours compris, sans forcément avoir besoin de se parler. Parfois, un regard suffit, et les geste parlent mieux que les mots.

Marguerite, bien qu'étant exclue de toute part suite à l'accident de Milo, se révélera finalement être le pilier de cette famille. 

"Nous voyons ce que nous avons besoin de voir, ce que nous voulons voir. Ou plutôt, nous voyons ce que nous sommes capables de supporter".

En tant que lectrice, j'ai été parfois gênée d'être totalement immergée dans ces problèmes familiaux, qui ont gâché bien des vies. Mais je salue le travail de l'auteure, qui a su dévoiler toutes les facettes de ses personnages, les rendant réels, comme Monsieur et Madame "Tout le monde", touchants et détestables à la fois.

Ce roman m'ayant permis de découvrir Valérie Tong Cuong, j'espère bientôt pouvoir lire ses autres oeuvres, notamment "Providence", qui avait plu à Laëti.

Je remercie Babelio et les éditions J'ai lu pour leur gentillesse et pour cette découverte.


Editions J'ai lu - 313 pages - 7.50 euros

12 commentaires:

  1. Je te conseille aussi l'atelier des miracles qui génialissime ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai également entendu parler, je pense tous les découvrir au fur et à mesure :)

      Supprimer
    2. Je confirme, il est extraordinaire!!

      Supprimer
  2. Un livre qui me parait très bien.

    RépondreSupprimer
  3. Le thème a l'air assez fort, alors ça me tente pas mal ! Merci beaucoup pour la découverte ma belle :-D

    RépondreSupprimer
  4. J'ai trouvé que Valérie Tong Cuong rassemblait avec beaucoup de maestria les pièces d'un puzzle familial, dont chacun des protagonistes est peu ou prou dépositaire et victime. Une belle réussite! http://urlz.fr/3og4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, un très bel exercice d'écriture !

      Supprimer
  5. Coucou ! Ce livre a l'air vraiment très touchant dans sa plongée au sein d'une famille, c'est le genre de livres qui peut totalement me plaire ! Merci pour cette chronique ! Bisous et bonnes lectures :)

    RépondreSupprimer