mardi 9 mai 2017

Syndrome 0 - Bénédicte VIDOR-PIERRE


Quatrième de couverture: Primatologue, Ben entretient une relation très particulière avec les grands singes qui occupent le zoo où elle travaille.
Malgré son asociabilité, elle est liée avec la fêtarde et libertine Châle, et Marie-Céline, un peu cruche mais attachante.
Le quotidien  de ces trois femmes s’enracine, au fur et à mesure, au cœur de la frontière entre l’Homme et l’animal qui s’avère de plus en plus trouble.

Notre histoire avec le livre: Nous avions été en contact avec Bénédicte Vidor-Pierre avec son roman " Porte de sortie" qui nous avait plu! Nous avons reçu son petit nouveau ces dernières semaines et sommes très touchées par la démarche.


L'Avis de Laetitia

Mes impressions: Ben est primatologue. Les singes prennent une très grande place dans son existence, ce qui la distingue de ses deux autres amies, Chantal alias Châle, épicurienne et Marie-Céline profondément ancrée dans la réalité. 

Ben ne pense pas aux hommes, n'est pas coquette. Son centre d'intérêt principal reste les primates, leurs évolutions et la prise en considération par l'Homme de leurs consciences et de leurs éveils. 

En effet, Ben est intimement convaincue, par son expérience et par ce qu'elle côtoie au quotidien, que les primates sont capables de sentir, vivre et communiquer avec l'homme. Les singes ont une âme et à travers de nombreuses communications ou conférences, elle tente de transmettre ce message. Mais cela est loin d'être évident car les oreilles et les coeurs ne semblent pas toujours aptes à s'ouvrir et à comprendre. 

Nous sommes donc au coeur de l'existence de ces trois femmes, que nous découvrons au fil des pages. Chacune est bien différente et chacune en a conscience. Souvent, l'une se compare avec l'autre, sous-estime ce qu'elle est, surestime l'autre...ces moments de comparaison apparaissent très régulièrement dans ce roman, ce qui montre une réelle fragilité dans les coeurs de ses femmes, qui se remettent souvent en question et se perdent parfois. 

Découvrir ces 3 caractères m'a plu, Ben étant le personnage que j'ai préféré de par sa complexité. 

Bénédicte Vidor-Pierre aborde également sur de nombreux points scientifiques et philosophiques la place de l'animal et la présence d'une âme pour celui-ci. De nombreux passages m'ont fait réfléchir mais d'autres m'ont également perdu car peut-être trop scientifiques.
La religion est également abordée sur de nombreux points et cela nous pousse clairement à réfléchir et à s'ouvrir, si nous ne le sommes pas aujourd'hui, sur la condition animale et ce que l'on ressent vis à vis d'eux. 

Ce livre m'a permis de sortir de ma zone de confort, ne lisant habituellement pas ce genre d'intrigue et je remercie chaleureusement Bénédicte Vidor-Pierre pour sa confiance renouvelée. 

L'avis d'Elsa

Mes impressions : Ben est primatologue, mais est surtout passionnée par son métier. Son admiration pour les singes est telle qu'elle se sent mieux en leur présence, plutôt qu'avec les hommes.

Solitaire dans l'âme, elle a pourtant deux grandes amies : Châle et Marie-Céline. Ces dernières ont du mal pourtant à comprendre les choix de vie de Ben, mais restent à son écoute. Car ce que souhaite Ben, c'est prouver au monde que les primates ont une âme, et qu'elle est toute aussi importante que celle de l'être humain. 

Après avoir découvert "Porte de sortie", Bénédicte Vidor-Pierre nous a gentiment adressé son nouveau livre, et je la remercie.

N'ayant pas l'habitude de lire ce genre de roman, je souhaitais tout de même découvrir rapidement "Syndrôme O", dont le titre m'intriguait. Avec ses 210 pages, il se lit très rapidement.

J'ai apprécié le fait que l'âme de l'animal soit mise en avant, puisqu'il est un être à part entière, souvent considéré comme un membre de la famille lorsque l'on vit avec. Cependant, le côté scientifique de l'oeuvre ne m'a pas séduite. J'ai d'ailleurs eu du mal à rentrer totalement dans l'histoire.

Je n'ai malheureusement pas pu m'attacher aux personnages, aussi sympathiques soient-il. J'ai tout de même apprécié de pouvoir découvrir autre chose et, comme Laetitia, sortir de ma zone de confort.

Date de sortie : 25 janvier 2016
Les éditions abordables - 210 pages
18.90 euros (broché) 

7 commentaires:

  1. Il est arrivé cette semaine à la maison ! J'espère que j'apprécierai ma lecture comme Lætitia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte d'avoir ton avis dessus alors! Merci pour ton passage et ton petit mot par ici!

      Supprimer
    2. J'ai été voir ton avis, je vois que tu es aussi mitigée. Contente que tu aies pu découvrir Bénédicte Vidor-Pierre

      Supprimer
  2. Je ne connais pas, mais il m'a l'air intéressant ce livre.

    RépondreSupprimer
  3. Pour le coup, je ne pense vraiment pas me laisser tenter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture un peu spéciale, je pense que c'est le genre de livres, soit on adhère, soit pas.
      Bonne journée :)

      Supprimer
  4. Il l'est! Si tu le lis n'hésites pas à nous dire ce que tu en as pensé!

    RépondreSupprimer