jeudi 16 juin 2016

Christiane Felscherinow - Moi, Christiane F., la vie malgré tout

Quatrième de couverture : Le sort de Christiane F. a fait le tour du monde. Des millions de gens ont grandi en lisant les confessions déchirantes de cette adolescente allemande de 13 ans, droguée et prostituée. Mais que s'est-il passé ensuite ? Trente-cinq ans plus tard, Christiane V. Felscherinow revient sur les années qui ont suivi la publication du livre : des années heureuses en Grèce à sa survie en prison, du combat contre l'addiction aux rencontres avec ses idoles rock & roll, de l'apparition d'un ange gardien aux moments de bonheur avec Phillip, son fils. Sur fond de description sans concession des milieux de la drogue et des relations qui se nouent, celle que le monde entier connaît sous le nom de Christiane F. se livre ici avec une franchise et une pudeur étonnantes.

L'avis d'Elsa

Mon histoire avec le livre : Je l'ai découvert par hasard en traînant sur la toile et ai eu l'occasion de le lire en version numérique.

Mes impressions : Christiane Felscherinow, beaucoup plus connue sous le nom de Christiane F., est une femme qui a marqué mes années lycée. Je me souviens encore de la lecture de "Moi, Christiane F. 13 ans, droguée, prostituée", que j'avais d'ailleurs présenté lors d'un exposé de français.

J'étais donc très curieuse de découvrir l'après Christiane F., de savoir comment Christiane avait vécu le succès de sa biographie, et surtout de savoir si elle avait pu se sortir de l'enfer de la drogue.

Comme l'on peut s'en douter, il n'y a pas de totale "happy end" pour Christiane, qui se confie à Sonja Vukovic, journaliste.

Malgré tout, j'ai été touchée par le combat qu'a mené cette femme contre ses démons. Malgré une jeunesse tumultueuse, elle a pu connaître de grands moments de bonheur, comme celui de devenir mère.

Cette maternité, qui l'a presque sauvée du mal qui la ronge depuis des années. Et même si aujourd'hui, Christiane garde de grandes séquelles des abus de la drogue, elle vit, ou survit parfois.

J'ai tout de même préféré le premier volet de ce diptyque qui est, selon moi, un livre incontournable. Mais j'ai apprécié de pouvoir apprendre que Christiane F. a pu poursuivre sa vie autrement.

"Aujourd'hui encore, je n'arrive pas à accepter qu'ils m'aient enlevé mon gamin. Je suis trop lâche pour me suicider, mais depuis ma vie s'est arrêtée. Enlever son enfant à quelqu'un, c'est comme lui arracher le cœur et le priver de son âme sans l'achever".

Date de sortie : 1er octobre 2014 - 315 pages - Editions J'ai lu 
6.70 euros (format papier)

8 commentaires:

  1. Une lecture triste. Je pense m'abstenir. Je suis assez curieuse mais là je préfère éviter. Merci pour ton avis.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elle n'est pas joyeuse. Merci d'être passér Emilie ;). Bisous

      Supprimer
  2. Je le note car c'est un peu mon style !!
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie ! Accroche toi avec "christiane F", ce n'est pas tendre !

      Supprimer
  3. C'est un roman que j'apprécie tout particulièrement et je pense même qu'il est assez culte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pense la même chose. Il est choc et reste en général dans la mémoire de ses lecteurs.

      Supprimer
  4. Un sujet très sensible et une histoire qui m'a l'air pas facile et poignante. Je passe mon tour, je suis trop émotive pour ce genre de livre. Merci pour ton avis ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir donné le tien ;)

      Supprimer