vendredi 4 décembre 2015

Alexandra Lange - Acquittée, je l'ai tué pour ne pas mourir

Quatrième de couverture : Sans doute Alexandra est-elle restée au début par amour. Il y a eu les promesses, également. Puis les coups, les insultes, les humiliations, les viols, les strangulations, la peur.

C'est cette peur qui l'empêche de partir. Peur de se retrouver à la rue avec ses enfants, peur des représailles sur ses proches, peur des menaces de son mari : «Si tu fais ça, je te tuerai.» Le soir du drame, Alexandra lui annonce qu'elle va partir. L'ultime tentative d'étranglement la terrifie au point qu'elle commet le geste fatal.

En reconnaissant ici la légitime défense, la justice française a braqué les projecteurs sur les victimes de violences conjugales. Un témoignage adressé à nous tous, un appel à l'aide pour ces femmes en danger.

Alexandra Lange, mère de quatre enfants, a été la première femme acquittée du meurtre de son mari par la cour d'assises de Douai le 23 mars 2012.

L'avis d'Elsa

Mon histoire avec le livre : Ayant vu le film en début d'année, avec Odile Vuillemin et Fred Testot, je souhaitais découvrir l'histoire poignante d'Alexandra Lange, à travers son témoignage.

Mes impressions : Alexandra a 17 ans lorsqu'elle fait la connaissance de Marcelino. Dans l'espoir d'une vie meilleure, et comme il le lui a promis, elle s'est vite installée dans sa caravane.

Dès les premiers mois, le ton est donné : la première gifle arrive, puis les insultes, les coups, les viols, et bien plus ... Et cela va durer douze ans, jusqu'au soir de trop où, pensant qu'elle allait mourir, Alexandra se défend d'un énième geste violent, et porte le coup fatal à son mari.


"Les maris violents sont des hommes machiavéliques. C'est sans doute pour cette raison, entre autres, qu'on ne les quitte pas plus tôt."

A travers ce témoignage, Alexandra raconte son calvaire, l'emprise qu'avait son mari sur elle, et comment elle a tenté, du mieux qu'elle a pu, de survivre avec ses quatre enfants.
Une partie du procès y est aussi évoquée, procès duquel elle va sortir libre, acquittée.


"Dans presque toutes les affaires de violence conjugale, le déni de la violence est un point commun entre le conjoint violent et sa victime"


J'avais découvert le film "L'emprise"  en début d'année, qui m'avait pris aux tripes. 
Le livre m'a tout autant révoltée et indignée. La violence conjugale est un fléau, et je salue le courage de cette femme.

"La violence conjugale est un rouleau compresseur qui écrase tout sur son passage : la capacité de discernement, la faculté de se révolter, le bon sens. C'est comme une maladie qui gagne chaque jour du terrain parce qu'on ne prend pas le temps de la soigner, occupé que l'on est à gérer le quotidien"


Editions J'ai lu - 280 pages - 6 euros

11 commentaires:

  1. J'ai aussi vu le film en début d'année et je l'ai trouvé poignant. Les acteurs sont très bons. Je lirai bien le livre aussi. Merci pour cet article, les références et ton avis, je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, et pourtant, je n'aurai jamais cru que Fred Testot puisse être bon dans un autre registre que la comédie ! Il m'a vraiment bluffée !

      Supprimer
  2. Univers livresques04 décembre, 2015

    J'ai adoré!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que le film m'a encore plus marquée que le livre.

      Supprimer
  3. J'ai lu et vu le film, cette histoire est incroyablement difficile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, difficile, poignante, révoltante !

      Supprimer
  4. Je ne savais pas que le film était adaptée d'un livre, j'avais complètement adorée ce film. Pourquoi lire ce livre qui à l'air trés poignant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne savais pas, je suis tombée dessus par hasard, et depuis je voulais vraiment découvrir l'histoire d'Alexandra Lange par écrit !

      Supprimer
  5. J'ai hâte de pouvoir le découvrir, ça tombe bien parce que je l'ai acheté lors de la dernière vente pv ML du coup il sera lu à coup sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Accroche-toi bien, Alexandra Lange a vraiment vécu l'enfer !
      Bises

      Supprimer
  6. J'avais vu le film! super dur! (Sandrine)

    RépondreSupprimer