mercredi 1 octobre 2014

Les Apparences - Gillian FLYNN

Quatrième de couverture: Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan pour s’installer dans le Missouri. Un jour, Amy disparaît et leur maison est saccagée. L’enquête policière prend vite une tournure inattendue : petits secrets entre époux et trahisons sans importance de la vie conjugale font de Nick le suspect idéal. Alors qu’il essaie lui aussi de retrouver Amy, il découvre qu’elle dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d’autres plus inquiétantes. 


L'Avis de Laetitia

Mon histoire avec le livre: J'en ai beaucoup entendu parler et notamment sur le site "Mylittlebookclub" qui n'en avait dit que du bien. Le synopsis m'ayant également beaucoup captivé, je l'avais mis en Wishlist et mon adorable copine Michèle me l'a offert. Encore Merci!!

Mes impressions: Ne tergiversons pas longtemps. J'ai A-DO-RE ce thriller. Il est construit à la perfection. Tout d'abord, ce livre a deux narrateurs. Nick l'Epoux et Amy l'Epouse.

 L'un raconte ce qui se passe dans le présent, la disparition de sa femme, les suspicions de la police et de tout un pays (c'est qu'il semble bien nonchalant ce garçon, c'est que sa femme a disparu tout de même) et  le quotidien, en parallèle Amy raconte dans son journal l'histoire d'amour de son couple, elle semble si amoureuse et si parfaite que l'on s'en pose des questions...

Tout à coup...je me suis retrouvée la bouche ouverte, mon livre à la main avec un rebondissement  qui nous fait repartir de la case départ sur tout ce que l'on avait pu pensé au début. 

Je vous le conseille très fortement, je mourrais d'envie d'en parler à mon conjoint mais pour le moment je ne peux pas ( voir " le petit plus"), c'est un livre palpitant, prenant et la fin est tout aussi déroutante. Un vrai et beau moment de lecture!

L'extrait que je retiens: "C'est une responsabilité injuste qui accompagne l'état d'enfant unique - vous grandissez en sachant que vous n'avez pas le droit de décevoir, vous n'avez même pas le droit de mourir. Il n'y a pas de remplaçant pour accourir après vous ; c'est vous, et point. Ca vous donne un besoin irrépressible d'être parfait, et vous vous enivrez du pouvoir qui va avec. C'est de cette étoffe-là qu'on fait les despotes."

"Ma mère nous disait toujours : si vous vous apprêtez à faire quelque chose et que vous voulez savoir si c'est une erreur, imaginez l'effet que ça ferait si on l'annonçait noir sur blanc dans le journal."

Le petit plus: Un film intitulé " Gone Girl" sort le 8 octobre au cinéma, le rôle de l'époux est tenu par Ben Affleck. Vous avez encore une raison de ne pas vous intéresser à cette histoire? Moi je vais courir au cinéma!! ^^

2 commentaires:

  1. Je l'ai beaucoup aimé mais je n'irais pas voir le film par contre :p

    RépondreSupprimer